Alchimie et années 30

Publié le par Nashi

Scrat mord tout ceux qui disent du mal de cet anime, vous voilà prévenus.

(I'm a monster, Graoou)


Tout le monde parle de Code Geass, tout le monde parle de Naruto (plus souvent en mal qu'en bien d'ailleurs et heureusement), tout le monde parle du tournois tsundere mais trop peu de monde parle de Baccano! . Un anime qu'il est bien.



Comme Shakugan no Shana ou La mélancolie de Suzumiya Haruhi (j'ai d'ailleurs l'autorisation express de mon prof de ciné de diffusé l'épisode 0 (le court métrage sur mikuru la combattante du futur) lors d'un de ces cours de fin d'année, yay! ), Baccano! (le "!" fait partie du titre mais par commodité il n'apparaitra plus jusqu'à la fin de l'article^^) est adapté d'un roman. Roman en quoi il est certainement très diffèrent ne serait-ce que dans la manière de raconter les faits (où alors le bouquin est aussi bordélique que l'anime est là ça doit être moins panard) .
Quand je parle de manière originale de raconter les fait je parle du genre de manière où des évènement sur 3 années différentes se retrouvent dans le même épisode, l'anime raconte plusieurs destins croisés d'une belle brochette de personnages qui transpirent fort le charisme. Ainsi dans le même épisode vous pouvez avoir droit à la guerre des gang de 1931, le voyage en train fort périlleux de 1932 ou la recherche d'un certain Dallas Génoard par sa petite sœur en 1933...Et d'autres évènements à d'autres temps que je vous laisse le plaisir de voir.

Sur ces 3 années, des personnages vont se rencontrer, faire connaissance et se croiser plus tard. Baccano raconte l'histoire de tout ces destins croisés sous différents angles et c'est sans doute une de ses force, le coté joyeusement bordélique de l'histoire rend quand même l'anime bien péchus. Par contre à cause de cette même façon de raconter l'histoire, il vaut mieux regarder l'anime sur une petite période, il y a que 13 épisodes et un épisode par jours c'est vite fait (ou 4 par jours comme moi mais là faut en vouloir^^).

Encore plus cool que l'histoire c'est l'univers: les année 30 c'est cool, les guerres de gangs américains style mafioso avec les chapeaux, les hommes de mains et les sulfateuse c'est cool, l'alchimie c'est cool, les trans-continental c'est cool et plein plein de personnages tout plus mieux les un que les autres c'est cool...Et bien Baccano c'est tout ça, pas un joyeux bordel uniquement dans l'histoire mais aussi dans l'univers.
Des histoires de familles qui en veulent à d'autres familles, des histoires de vols, de meurtres mais aussi d'alchimie, d'immortalité, la légende d'un monstre arpentant les rail en quête de train qu'il transforme bien vite en tombeau roulant. Tout ça mélanger sans que ça ne deviennent jamais WTF, comme si malgrès ce mélange improbable tout rester parfaitement cohérent, c'est fort ça, très fort.
 Et puis bon, j'insiste une fois encore sur les personnages, notamment parce que c'est aussi grâce à eux qu'on doit la grande qualité de l'anime en question. Ça va d'un Ladd Russo accro au homicide et complètement fou, si le Joker aurait torché tout le monde au tournois vilénie si le tournois en question c'était déroulé après la sortie du Dark Knight, Ladd Russo aurait parfaitement put être un concurrent sérieux, à un Szilard Quate un vieillard en quête de la potion d'immortalité  en passant par Firo Prochainezo, plus jeune recrus de la famille Martillo (et dont la Scrat sus nommé est totalement fan)a Jaccuzy Splot et Nice Holystone pour finir par Isaac et Miria, le couple le plus fun de toute l'histoire de la japanime. De toute façon l'opening présente mieux tout ces gentils gens mieux que moi.

La musique de l'anime colle bien à l'ambiance, suffit de voir la qualité de l'opening lié plus haut quand aux dessins il sont juste super beau. Je veux dire regarder un peu l'anime, ne serait-ce qu'un épisode et vous serez sur les fesses, l'anime est juste super beau et super bien animé. Un style de dessins qui ne peut que plaire de toute façon...

Un article finalement bien court pour un anime qui en mérite plus, enfin si vous ne savez pas quoi regardé, si vous venez de finir Code Geass par exemple et que vous voulez vous changer les idées avec un anime original et bon comme il faut, regarder Baccano et vous voudrez bien vite acheter un chapeau, appelerotre fils Czeslaw  et commander un "Isaac" et "Miria" pour Noël.


Pendant ce temps: Concombre fait son petit Edvige dans son coin, Disgaea est définitivement le jeu qui vous bouffe du temps comme un vampire vous suce le sang et la cinémathèque de Paris est un chouette endroit, allez y.

(Ah! J'applaudis la performance )

Publié dans Animes

Commenter cet article

Nashi 18/10/2008 21:21

Ah mais c'est du grand bazar est c'est ça qu'est bon^^.Un anime que je te recomande chaudement bonhomme (Scrat aussi d'ailleurs). Surtout que bon, après tu pourra plus t'empécher de mettre des costume à Ilpa version dessin : D

ilpalazzo 18/10/2008 21:06

l'opening est kewl, l'anim' a l'air pas mal bordelique ^3^ça fait un bail que je n'ai pas maté d'anim', il se pourrait que Baccano soit mon prochain.