Après la Death Note, le cercueil.

Publié le par Nashi

 
Concombre Masqué : Six Feet Under c'est bien et c'est tout à son honneur.

Hoo mais ça alors, cette mise en page me dit quelque chose...

C'est l'histoire d'un mec, Concombre on l'appelle, un jour il décide de faire tout un top ten à la gloire d'une série télé. Au même moment mais en différé, un autre gars, Nashi ou un truc du genre, décide de regarder cette série sous l'impulsion légumière précédemment cité. Voici son avis:

(Les articles rédigé à 3 du mat' ça va finir par devenir un crédo au donjon, en attendant y a jamais personne pour vous déranger en pleine rédaction à st'heure.)




Six Feet Under c'est quoi? On m'a présenté la série comme une sorte de running gag géant, à chaque début d'épisode quelqu'un va mourir. C'est une sorte de battle royal à l'échelle d'une ville quoi, ce qui est amusant c'est que ça devient très vite addictif. On sait que les 3 premières minutes du zodes sont les 3 dernières à vivre d'un quidam. On ne sait pas qui sait, on ne sait pas comment, mais on est sûr que parmi eux, un ne se relèvera pas. Ca en devient presque jouissif de deviner à l'avance qui va canner et comment il va s y prendre, on fait des paris, on rigole et en face de vous y a quand même des gens qui clamsent de façon pas forcément très glamour.

La série raconte le quotidien d'une famille de croque-morts dont la vie est principalement axé autour de l'entreprise familiale. On à droit à un peu de tout dans cette famille, la mère qui semble constamment sur le point de péter un plomb. Nathaniel, le beau gosse spirituel et drôle de la série qui à toujours voulus fuir ce métier qu'il se force maintenant à faire, c'est un peu l'élément perturbateur dans cette entreprise, il pense plus comme nous spectateur que comme un acteur dans ce système où l'humain mort n'est plus qu'une marchandise. Dave ensuite, peut-être mon personnage favoris, constamment à cacher ce qu'il pense, son orientation sexuelle, ses désirs et bien d'autre choses. Dave vit pour la mort, il ne sait rien faire d'autre que vendre des cercueil et des couronnes mortuaires, Dave c'est du cynisme, des pétages de plombs en directs et un regard désabusé sur tout. Mention spéciale au premier épisodes où tout du long il incarnera ce coté business, froid et artificiel de son métier, mention spéciale aussi à son doubleur français qui double aussi Jym Carrey dans toute les adaptation française de ces films et qui encore une fois est vraiment pas mal. On à ensuite la petite soeur qui est aussi normale que peut l'être la petite soeur de 2 croque-morts et qui pour le moment ne présente pas de réel intérêt. Enfin le père, bien qu'il meurt dans le premier épisode ( oui, c'est lui qui perd au 3 premières minutes), rien ne l'empêche de faire plusieurs apparitions histoire de faire la leçon à ses fils où même de se moquer de l'univers qu'il vient de quitter.

C'est aussi ça SFU, ça va très vite et on ne sait plus ce qui est vrais et ce qui ne l'est pas. Les morts reviennent à la vie pour faire la lecon aux vivants, les vivants se suicident et puis finalement change d'avis, ça passe même parfois au music hall sans réel raison. A côté de ça on à les pubs ultra-cynnique du premier épisodes (finalement vachement dérangeant) qui vantent les mérites d'une gammes de produit de beauté pour mort avec des slogans tels que " pour ne plus jamais avoir une tête d'enterrement à la mort d'un proche", au final ça donne quelque chose d'encore plus cynique que Pierre Tombale ou Green Manor (2 grosses références BD dans l'humour noir) mais surtout beaucoup plus hystérique. Ca part vraiment dans tout les sens et on finit par se demander si ce on ne va pas devenir fou avant eux. Tout au long de la série on à aussi droit à notre propre réflexion par rapport à ce business, épisodes après épisodes on se rend de plus en plus compte que tout ça pue le formol, que toute ces cérémonies et tout ces rituels puent l'artificiel avec violence. Tout semble sous plastique dans cette série, de la maison de la famille aux proches du défunt eux même. Je pense par exemple à cet épisode où une femme tient absolument à voir si son mari a été correctement reconstitué avant même d'être triste. On à aussi l'autre requin qui tente de racheter l'entreprise familiale pour le compte d'une grande firme qui vend des cercueils comme une chaine de fast-food vend des pattés de graisses ensaucés entre 2 tranches de pains collants. Finalement on à rapidement l'impression que les seuls humains de cette série sont justement les croque-morts eux même, comme dans Dr. House les autres personnages se retrouvent rapidement à n'être que des figurants récurrent au mieux. Les véritables personnages principaux étant cette équipe de croque-morts et le macchabée bien entendus.

Enfin oui, j'aime cette série. Et sinon pendant ce temps je suis en vacance, vous pouvez me lire mais moi non, paradoxe!
Pour finir si un geek ou un otak' meure dans un des épisodes n'hésitez pas à le lurker dans les commentaires, juste histoire que cet article soit référencé chez blogchan pour une raison plus légitime que " ça me gonfle de faire une deuxième catégorie fourre-tout"

Publié dans Goodies

Commenter cet article

Concombre masqué 27/02/2009 19:35

Pour un personnage comme ça, deux parents psys, frère bipolaire et maniaco dépressif, elle ne va pas toujours être lisse... Je te rassure, Claire ne va pas rester en retrait eternellement

Concombre masqué 24/02/2009 13:20

Hé hé, sans cadre ta première ligne perd de son charme :P Méwé, méwé. Meilleur série du système solaire et pis c'est tout. Mais faire un article sur SFU sans parler de la sublimissime psycho freak Brenda Chenowitz c'est un peu un scandââââleEt puis, on est tous un Fisher. Difficile de pas s'identifier à David (enfin, personnellement en tout cas) ou de se reconnaître dans le coté control freak de Ruth, dans la désillusion familiale de Nate, où chez le coté artistiquement décalé de claire (ça va venir...) T'en est où finalement? Apparament, tu viens de finir la 1...

Nashi 27/02/2009 16:22


Même pas, je n'en suis qu'à 5 épisodes à mon actif, j'ai honte^^.
(Du coup le "psycho freak Brenda" ça sent le bon gros spoil rigolo^^)

Pour le côté artistiquement décalé de Claire j'éxige plus de comédies musicales spontanée : D