Wild Wild Net

Publié le par Nashi

(Toute ressemblances entre ce titre et celui d'un film est le fruit de votre immagination retorse, parfaitement.)

Il y a déjà un moment j'avais commencé un article par ces mots "On à tout un truc honteux..." , tout ça pour parler des jeux musicaux...Mais les recherches étranges et inavouables que je trouve parfois dans mes stats le prouvent, j'ai quelque chose d'encore plus honteux à mon actif (cet article ne parlera pas de child porn, promis (avez-vous remarquer avec quel soins je laisses des tags susceptible de m'attirer des otak' lolicon et des Islandais dans mes articles? (je fais des parenthèses dans des parenthèses, tout ça n'est pas très français, tout ce blog n'est pas très français...))).
J'aime la saga des Megaman Battle Network, les versions GBA en tout cas.

Connus par finalement peu de monde vus que la saga n'est sortit en France que très récemment (seul les opus DS en fait), la série des Megaman Battle Network se déroule dans un univers futuriste où TOUT est gérée par ordinateur, dans ce monde la défense du Réseaux qui relie entre eux tout les ordinateurs du monde (et quand je dis que tout est gérée par ordinateurs c'est vraiment tout, des écrans plats au statut d'écureuil, sans rire) est tellement importante que les enfants reçoivent des cours de cyber défense, leurs armes? Des Navis, des programmes vaguement humanoïdes (voir pas du tout pour certains), tous différents, dont la taches est de détruire des virus omniprésent sur le Réseaux ( vus la fréquence des combats j'estime qu'au mieux le Réseau est protégé par Norton).

Ca donne envie non? Déjà parce que finalement ont à pas forcément trop de mal à se projeter dans ce genre d'univers tant on est bien partit pour finir comme ça, ensuite parce que le concept du jeux, s'il était mieux exploité, est tout simplement cosmique. Je veux dire, si la série ne se contentait pas de se refaire une virginité à chaque épisodes avec un scénario qui reste finalement globalement le même (le 5 et le 6 ont quand même un peu plus d'intérêt sur ce point) Capcom pourrait à la rigueur prendre la peine de nous sortir un mode multijoueurs réellement digne de ce nom. Imaginez un peu, être vous même dans l'univers de ce jeu, la personnalisation de Navis et toute ces possibilité. Une sorte de Spore dans le but d'envoyer son propre Navis dans une grosses rixe sur le Wi-Fi, surtout que bon l'intégralité du jeux repose sur le réseaux, avec le wi-fi y aurait presque de quoi faire de cette franchisse un MMO ou au moins un mode multijoueurs vraiment addictif, surtout vus la nervosité du système de combat... Mais bon, ceci n'est que pur utopie et vus comme Capcom semble vouloir se la jouer Pokémon( ou Animal Crossing tient, 70 euros pour une version DS et un micro ça fais mal pour un jeux wii) , c'est pas demain qu'ils vont réellement chercher à faire une grosse avancé dans ce domaine.

Du coup autant se concentrer sur le mode solo qui vaut vraiment la peine d'être parcourus, tant qu'à faire autant parler d'une de mes 2 version favorites, la 5eme qui à l'avantage d'être sortit en français sur DS (mais fait quand même partit de la saga GBA, vous suivez toujours?). Comme toute les versions GBA depuis la 3eme, le 5eme opus se divise en 2 versions: Protoman et Colonel (les 2 sont dispo dans la même cartouche DS et pour le prix d'un jeu, folie!), contrairement à Pokémon ou même au opus précédents, le choix de la version à une réelle incidence sur le mic-mac vus que vous n'aurez pas droit au même co-equipier et donc pas droit au même navis ( chaque navis ayant une maniabilité et une technique spéciale différente, l'importance du choix est quand même important.), pour la petite histoire j'ai choisis la team Colonel, Colonel étant une grosse grosse brutasse des famille. A côté de ça le scenar' reste le même d'une version à l'autre. Une sombre histoire où une Net-mafia pirate le réseau pour mieux vendre sa came dans les 2 mondes, ajoutez à ça l'enlèvement du père du héros et d'autre petites contrariétés qui contrarie et vous aurez le scenar' du jeu. C'est du Battle Network, c'est pas génial, c'est pas full épique comme du Chrono Trigger mais ça ce suit sans mal, c'est pas prise de tête et surtout il y a quand même un rythme soutenus, y a pas mal d'aller-retour à faire mais le jeu impose quand même une certaine pèche, les rare temps-morts servant justes à inserez d'autres temps d'actions, au final c'est suffisant pour accompagner l'excellent système de combat de la série.

Mais didon, ça parle beaucoup du système de combat j'ai l'impression... C'est exact, mais c'est parce que c'est réellement l'élément séducteur du soft, des grosses bastons qui à haut niveau sont quand même parfois carrément hystérique, explication:


Comme vous pouvez le voir l'aire de combat est divisé en 18 cases ( ou panels), chaques camps ayant la moitié de la zone pour ses déplacements (la bleu pour vous, la rouge pour les autres), ça suit? Ca c'était que les déplacement, de toute façon chaque battle network vous imposes un tutoriel au début de chaque jeu. Passons à l'attaque: 2 choix s'offre alors à vous. Ou vous attendez sagement que la barre en haut de l'écran se remplisse pour avoir accès au puces combats (battle chips) ou vous y aller directos au blaster/masse d'arme/shuriken (selon le Navis joué), moins éfficace mais tellement plus nerveux.


Ce n'est pas finis, les puces combats maintenant: Chaques puces possèdes un élément (eau, feu, bois, foudre et neutre, la plupart des puces sont neutres) et une lettre de l'alphabet (le * remplace n'importe qu'elle lettre) et sont chacune différentes dans leurs caractéristiques et effets (les puces lame par exemple inflige de lourd dégats mais ont une faible porté, les bombes sont puissantes mais inadapté aux ennemis rapides,..)... Et ce n'est pas finis, pourquoi ces lettres? Simple, vous ne pouvez envoyez à Megaman que des puces de type identique ( plusieurs "canon 40" par exemple) ou avec les même lettres ( suite de A par exemple), pour les autres puces faudra attendre le prochain remplissage de barre. Bien sûr contre des virus de base vous pouvez toujours faire durer un peu le combats pour récupérer tranquillou vos puces sans trop vous prendre la tête...Par contre dans les combats contre les Boss ou ceux en temps limité vaut mieux avoir un deck sur-préparé sinon vous êtes bon pour vous bouffer des game over en rafale ( en plus, meilleure est votre performance en combat, plus la récompense est importante).

Du coup vous êtes bon pour vous taper quelques instants de tunning de deck ( enfin j'dis ça mais il y a 2 écoles à ce sujet : Ou vous faites des super combos avec plein de lettre identique, ou vous accumulez les puces ultra-agressives identiques), à noter qu'après avoir obtenus certains nouveau personnages ( j'ai oublier de dire que ce MBN doit être le seul où ont peu jouer avec d'autre navis que le sien), Megaman peut se transformer contre le sacrifice de certaine puces.
Dans le domaines de la customisation qui prend du temps vous pourrez aussi customiser votre Megaman et ses potes via un programme aux règles très stricte ( ne pas les respecter c'est se taper un Megaman qui plante), lui donner des bonus d'attaques, de point de vie, ect.
Dernier point rigolo, l'utilisation possible de puceMal, des puces qui poutres tout niveaux puissance mais qui tout comme le dopage ont des effets secondaires bien chiant (après faire 400 de dégâts avec une épée de base passer du côté obscur ça peut faire rever).

Et sinon pendant ce temps je suis encore en vacances, cotillons et femmes apwals. Ah! Et après 75 heures de jeu sur Disgaea je débloque la MAUVAISE fin, je déteste ce jeu, je le hait, je le hait tellement que j'ai bien envie de le refaire rien que pour lui mettre la bonne fin dans la tronche. (75 heures de jeu, fuck quoi, Ça revient à 75 heures de préliminaires pour découvrir que la fille de vos rêves est un homme, 75 heures de pure fail sans s'en rendre compte, bouffer plus de 3 jours de jeu non-stop pour un game-over dissimulé...Ounch!).

Publié dans Jeux video

Commenter cet article