358/2 Days en 30 heures de moui et de non.

Publié le par Nashi

Le donjon des mouettes devient efficace, plus que le tayloro-fordisme dans ses meilleurs jours. Maintenant l'intégralité des articles peuvent être résumé à leurs titres, signe d'une productivité optimale ou juste d'une procrastination digne des plus grandes pontes du milieu. Bon je déconne, faudrait pas que ce blog devienne trop glandouilleur sur les bords, par contre le côté "le titre dit tout" n'est pas usurpé pour cet article parce que Kingdom Heart 358/2 Days est vraiment le jeu qu'on peut séparé en deux : Le bien et le pas bien, la réalisation et les dialogues, 358 jours chiants et les quelques moment de bravoures sympa du soft (qui pour être bien obvious sont sous forme de cinématique (oui 358 par deux ne donne pas 358)).



Kingdom Heart, tout le monde connait sauf bien sûr ceux qui en on fait un angle mort mental, c'est ce mélange sur-improbable entre les univers Square Enix (Final Fantasy, toussa) et Disney (WUT?) ce qui donne quatre RPG dont les deux principaux sur PS2, un sur gameboy advance et le dernier sur nintendo DS (Le 358/2 days en question), un autre encore est en préparation sur PSP et voila. Ceci mis à part je dois avouer n'avoir jouer qu'aux deux sortit sur consoles portables, l'avantage c'est que les deux parle grossos modo de la même chose ce qui permet d'être en terrain connus, du moins pour les personnages principaux. Parce que ouip, en fait les deux opus en question sont censé faire le liens entre les deux opus PS2 (celui GBA plus que celui DS qui est plus une sorte de spin-off centrée sur les méchants de KH2), ce qui est tout de même un peu vachard comme technique de vente pour ceux qui voulait comprendre ce qui arrive à Sora (le personnage principal) entre le 1 et le 2, passons.

Kingdom Heart 2 et Chain of memories (GBA) pnt pour point commun de présenter comme grand méchant "l'organisation XIII" qui est composé de 14 membres en mentaux noir et qui est la plus grosses valeur en charisme de la série (oui parce que bon Mickey, Sora et consoeurs...). Sauf que voilà, à la fin des deux jeux en question on ne sait finalement presque rien d'eux, leurs buts, leurs habitudes alimentaires et plein d'autre trucs. C'est là qu'intervient 358/2 days qui va nous présenter le quotidien de Roxas (et ceux pendant 358 jours, ce qui explique cela), un des petits derniers arrivé de l'organisation et de ses relations avec les autres membres, notamment celle qui le lie à Axel ( Peut-être le membre le plus cool de l'orga' en question, en tout cas celui qu'on voit le plus) et Xion qui va vite être au centre de l'histoire.

L'histoire, c'est là que tout ce casse la gueule. Non pas qu'elle soit mauvaise mais plutôt qu'elle trainasse trop voire même qu'elle est carrément trop souvent absente.En fait le jeu se découpe en mission, chaque mission correspond à un jours dans le jeu et grossos modo chaque jours sont accompagné d'un petit passage scénario...Sauf que non en fait, les passages scénario en question sont quasiment tout le temps des putains de séquences où Roxas, Xion et Axel mangent des glaces en se racontant leurs journée. Au début des sympa cool, le côté approfondissement des relations entre les personnages et tout...Sauf qu'on en a vite marre et que au bout de 358 jours on à juste envie de crier FFFUUUUUUUU avec la sale impression de s'être fait violé par toute la galerie des horreurs qu'on trouve sur Gelbooru avec le tag "what", ceux qui ont chialé pour 8 minables Endless Eight ne sont mentalement pas prés à jouer à 358/2 days, y aura des vagues de suicides passer les 3 premières heures de jeu. Et en parlant de passage chiant, j'ose à peine aborder les quelque missions scénarisé où on croise des personnages de l'univers Disney, jamais je n'ai éprouvé telle haine pour le Capitaine Crochet, Mr. Jack et le Chat de Chessire.



Le pire c'est que ça ressemble à un immense gâchis tout ça parce qu'à côté le jeu est sympa. La réalisation par exemple qui est juste purement jouissive, le jeu est en tout en 3D et les combats en temps réels et se font sans transition entre l'exploration et les combats (pas de rencontre aléatoire quoi, vous voyez un monstres et direct vous pouvez lui rentrer dans le lard), d'ailleurs les combats sont assez sympa même si pas mal fouillis à certain moment notamment à cause d'une caméra assez relou (à côté de ça, le système de visé automatique compense plutôt bien le problème). Je ne parle pas du système de progression qui est pas mal non plus : L'équipement en magie, objets, compétences et même niveau se faisant sur une sorte de damier dont vous débloquer de nouvelles cases au fur et à mesure que vous progresser dans le jeu. On pourrait comparer ce système à celui du paquet de carte de Chain of memories où vos objets et pouvoirs se retrouver mélanger dans une sorte de deck que vous deviez composer. Bref, sympa niveau réalisation mais pas mal chiant niveau scénario, c'est quand même furieusement dommage pour ne pas carrément parler de gâchis.

Du coup Kingdom Heart 358/2 Days à pour lui une réalisation franchement sur-puissante pour de la nintendo DS, un fond de qualité qu'est l'organisation XIII mais est finalement vachement mal traité parce que servis avec un scénario chiant et qui ne décolle vraiment que sur la fin du jeu.

Publié dans Jeux video

Commenter cet article