CSA et gros flingues [Edit]

Publié le par Nashi


Vous ne vous êtes certainement jamais demandé si le vieux chignon grincheux qui vous sert de bibliothécaire a une double vie... Peut être que quand elle ne vous indique pas en grommelant les livres que vous rechercher, elle est occupée à défendre sauvagement la liberté d'expression à coup d'arme lourde. C'est clair ça ne viendrait à l'idée de personne... Sauf que c'est à peu près le concept de Toshokan Sensou ou si vous aimez mieux l'anglais: The library wars.



L'histoire s'installe dans un japon futuriste mais pas trop ( à comprendre que ça ce passe dans un futur proche et que pour les voitures volantes c'est bonbon), seul changement avec notre monde contemporain? Un comité de censure mis en place par l'état pour évité que les japonais soient corrompues par de mauvaise lecture, si ça semblait partir d'un sentiment pas trop méchant, ça c'est vite révélé un groupuscule armée qui effectue les base besogne de l'état pour tout ce qui concerne la liberté de la presse et autre... Tout irait mal dans le pire des mondes si les bibliothèque ne s'était pas elles aussi armée pour défendre la liberté d'expression.
La synopsis est lancée, le japon est en pleine guerre civile entre des bibliothécaire armée et l'état qui veut retourner au bon vieux temps des autodafé, le tout saupoudré de politique, d'humour et de bon sentiments... En gros encore un anime sympa et à l'histoire original.

Bon je doit avouer que ça commence pas génial avec un opening qui fait tout de même violemment anime sans budget (à comprendre ici que tout l'opening est constitué de scène coupée dans les premiers épisodes de l'anime, idem pour l'ending composé en grande partit d'une scène qui passe en boucle), le plus étrange est que l'anime n'a pas lésiné sur les moyens au vus des graphismes. L'animation déjà, c'est plus que honnête mais pas non plus d'une niveau des surproduction du moment (les séquence réutilisé pour l'animation des bouche en dialogue par exemple), peut être que les producteur on put se permettre de ne pas trop raquer ici grâce au format de l'anime (12 épisodes au total) mais bon ça reste de bonne facture (et c'est tant mieux, faut quand même rappelai que dans un anime à moitié composé de combats militaires...), le design général de la série ensuite...Alors bon, si les décor sont finalement assez simple on peut tout de même noter un soins particulier au niveau des personnages, ils ne se ressemblent pas du tout, il y en à des petits, des grands, des cool et des moins cool...On à l'impression qu'une grosse partie du budget est partie rien que pour les persos et leurs animations, expressions et mimiques, ça rend franchement pas mal, surtout l'effet de contours gras appliqué à chaque personnages ou encore les visages et corps qui semble coloré parfois à la pastel, vraiment beau comme je les déjà dit. Ajouter à ça des scènes de combats pas mal du tout et surtout grossos modo réaliste (pas à la Code Geass hein, ça à l'air humainement possible ce qu'ils font).

L'autre gros point fort de l'histoire c'est sans doute l'histoire, le fond est la, la forme aussi, les guerres civiles c'est toujours pas trop trop mal dans les animes (sauf dans Pumpkins Scissor qui a la fâcheuse tendance à partir dans le "il-ne-passe-rien" de mauvais gout) mais là, ça à au moins le mérite d'être original, ça ressemble pas mal à Fahrenheit 451 dans l'idée mais ça s'en sépare par une vision plus sympathique et coupé de petit passage à la shojo/ tranche de vie... Ou que font les sympathique officier après leurs missions mortelles? Et bien ça drague, ça rigole et ça ce fait sermonner sans retenue. Bon après on peut noter le malus du couple qu'on voit arriver de loin (même avec le couple surprise du début d'anime) mais la plupart des anime y ont droit aussi (sauf Shuffle! Avec une fin qui la coupe à tout le monde). Ah! autre chose, dans la plupart des anime où ça guéguerre (et si je ne le précise pas je suis sûr que vous allez être persuader du contraire) le personnage principal est un mec viril et costaud prêt à tout pour défendre ses idéaux...Et bien la c'est une héroïne prête à tout pour défendre ses idéaux (et retrouver son "chevalier blanc" qui l'a défendus des années avant...Ah bah oui, une héroïne hein.)
Une belle brochette de personnages d'ailleurs, ça va de l'héroïne un peu buté, marrante malgrès elle et casse-cou. Le chef de section, professeur, super-bibliothécaire à qui ont ne la fait pas, accessoirement futur copain de l'héroïne de l'anime (y a du piston là), l'acolyte souriant et qui vous révèlera tout sur le héros à intervalle régulier et quelque autres dont une agents en renseignements qui plaira à certains.
J'ai pas encore vus la fin de l'anime mais ça m'a quand même l'air bien partit pour une belle fin où ça flingue de partout sur fond de complot au seins même des bibliothèques, miam.

Pendant ce temps: Aujourd'hui même sort Disgaea DS en Amérique, vus que le jeu ne sera certainement jamais traduit dans la langue de Molière et ce même s'il débarque sur notre beau continent, je croit bien que je vais jouer la carte de l'import (La DS n'est pas zonée, Yes! We can! ). tant piche pour Sonic RPG, il attendra mi-octobre.

Cette semaine c'est Louise qui représentera le donjon, loli, issus d'une bonne famille et colérique...Il ne lui manque que les couettes pour être une Tsundere parfaite.( il me faudra un tampon pour donjon apr0ved d'ailleurs),votez pour elle! 
Ah! Et bravo à tout nos votants pour Shana qui remporte cette semaine une victoire écrasante.

Ah! Enfin si Code Geass R2 à un rythme de fou depuis le début, les épisodes 21,22 et 23 sont juste tellement violament énorme qu'ont se demande juste "too much?" .

 

Vous trouvez que votre vie à un sens? Mais pourrai elle être poubelle? (prix dupond du jeu de mot pourris)

Bientot sur vos NDS, enjoy

Publié dans Animes

Commenter cet article

Naëlle Moon 11/12/2008 20:58

En feuilletant ton blog je sais plus quand, rien que le nom du manga m'avait attirée. J'ai lu l'article et je me suis dit que ça devait vraiment être sympatoche! Donc je l'ai regardé et ça déchire touuut! J'adore! Mais j'ai pas trop capté les deux partis opposés... Celui sur la censure et celui des bibliothécaires s'appuient tous les deux sur une loi... comment c'est possible?!

Nashi 13/12/2008 12:49


C'est tout à fait possible^^. Les grèves par exemples sont autorisé par la loi alors que justements la pluparts des dites grèves s'opposent à une loi.
Après ça reste de la SF hein^^, je vois l'Etat autoriser une guerre civile pour la liberté de lire.


Nashi 28/09/2008 14:42

Huuum et bien il y aurait à la rigueur Code Geass qui répond aussi au canon, après le voir sur-utilisé je sais pas...Bon faut dire que ça permet quand même de balancer un truc relativement potable avec des méchants vraiment méchants sans trop se poser de question ; DLa classe le bibliothècaire anglais sinon.Ilpa>> S'tu fait un tour sur Jv. Com tu peux même trouver une interview des "acteurs" de la série présentant le jeu.

Concombre_masqué 28/09/2008 04:32

Moi mon bibliothécaire il est anglais et il s'appelle Rupert. Il a des lunettes rondes et un air ébahi en permanence ^^J'ai un petit préjugé persistant : le background facho-futuriste, c'est pas un écueil de base? J'ai vraiment l'impression de voir un thème récurrent, pas que dans les mangas d'ailleurs

ilpalazzo 27/09/2008 16:51

keuuuah??? plus belle la vie sur DS???? [puke] [puke] [vomit] naaan, mais naaann!!!!111!!!!one!11!!!eleven!!1

Nashi 23/09/2008 18:36

Hooo mais même si c'est du réchauffé pour certain ça reste bien cool...Et puis bon, tout le monde n'a pas lus le livre^^.Après c'est pas exactement pareil et surtout c'est un anime.Ah! Et tu confirme que vous ne cachez pas des armes de destructions massives sous vos bureau dans les librairie?