Mélange mélange.

Publié le par Nashi

Les harem anime sont une situation improbable ou pour une raison encore plus improbable le héros va se trouver. Par situation improbable j'entends qu'il va se retrouver entourée d'un bon nombre de filles et que celles-ci vont pour la plupart se jeter sur lui comme avec le zèle d'une bonne sœur visitant une prison...Et ceux sans aucune raison une fois encore, quand à celles qui n'aime pas le héros du départ (l'héroïne par exemple qui est quasi-invariablement une tsundere) un tome ou 2 suffiront à les faire changer d'avis.
Dans un Harem anime il y a forcément une Tsundere, une loli, une filles à gros seins (ou "obus") et une extravertie (qui parlera toujours cul avec le héros) au minimum, des filles au couleurs de cheveux improbable,une cosplayeuse,une amie d'enfance et des filles enfermée dans le mutisme, souvent à cause d'un passée difficile sont elles aussi de bon ton dans ce genre d'anime. A savoir que plusieurs de ses caractéristiques peuvent être réunis dans un même personnage (tsundere loli, boob extravertie, ect).

Beaucoup découvre ce genre avec les mangas de Ken Akamatsu (référence dans le domaine), personnellement j'ai commencé avec Shuffle! (le ! fait partie du nom) et c'est pas plus mal, surtout que c'est typiquement l'anime type Hache à double lames. C'est rigolo mais ça finit par revenir dans la tronche et ça fait mal, un anime double faces pour ceux qui trouve la métaphore douteuse.



Shuffle! n'est peut être pas un véritable harem anime vus qu'il ne comporte que 5 filles, on est loins de la trentaine de Negima, mais bon y a quand même l'amie d'enfance, l'extravertie, la loli muette, la boob et du passée triste en veux tu en voila.
L'anime commence avec l'improbabilité extrême qui caractérise le genre: Un mec vivant SEUL avec une amie d'enfance (amoureuse et dévoué, faut il le dire?) se retrouve soudainement au coeur d'un mariage arrangée qui fera de lui au choix le roi des démons ou des dieu, en gros 2 jolie jeune filles (une démone au oreille la rapprochant de Spok et Link et à la poitrine opulente, ainsi qu'une déesse au nice body aprouvée par toute la classe) qui viennent s'ajouter non sans mal à l'amie d'enfance déjà présente, surtout qu'il s'installe juste à coté, à se demander comment les personnages ne se sont rendus compte de rien avant, mais bon c'est improbable. A ce total de 3 vient se greffer une autre amie d'enfance extravertie et énergique (qui à accessoirement les cheveux vert) et une loli muettes collant le héros, allant même jusqu'à crécher chez lui peu après leurs rencontre.

La synopsis de base pour le genre est là, vous vous dite que c'est partie pour un bon 26 épisodes de poilades plus ou moins fine? En fait vous n'avez pas tord, les 12 premiers épisodes reprennent les canon du genre avec gags à la pelle, sous-entendus lubriques, pantsu-shot indénombrable et tout et tout. On à bien sûr les révélation sur le passé des 2 vrais prétendante (La princesse démone et la princesse déesse donc), avec le lot de passé triste mais pas trop, le passé pas trop triste mais suffisament pour donner quelques points aux 2 jeunes filles... On à aussi droit au scène comique gentillette comme par exemple le passage où tout le monde part en quête de sous-vêtements, yhea, culotte de guerre ( Bon c'est un eroge à la base aussi)... C'est marrant mais on commence à se demander si on va se faire 26 épisodes comme ça, du moins on le croit jusqu'à l'épisode 12,13 , là où ça commence vraiment à être quelque chose de bon.
Déjà pour montrer qu'on ne rigole plus le ton est clairement moins à la marrade libidineuse, il y a même des épisodes entier qui ne vous arracheront pas un sourire, d'ailleurs il sont plus là pour ça. Les transitions de milieu d'épisodes changent, les musiques d'ambiance sont moins guillerette et surtout avant même que vous ayez eu le temps de voir venir le truc une vrais histoire vous tombe sur le coin de la tronche. La douche est brutale mais ne fait pas trop mal, malgrès tout se prendre une averse comme ça sans s y attendre ça surprend. On découvre donc un véritable passée et pas le truc de naze qui vous fait sourire tant c'est niais, non un vrais truc glauque et triste...
Là ou Shuffle! donne un coup violent c'est sur la suite de l'anime, après le passage triste reviens pour un ou 2 épisodes le style fun du début d'anime, on finit par se dire qu'au final c'était juste un petit plus envoyé comme ça par les réalisateurs, ils ont voulus se faire plaisir en balançant un petit bout de scènar' dans un grosse marmite de sous-vêtements féminin...Et la seconde claque à l'épisode 19, beaucoup plus violente que la première qui plus est. D'une part parce que on n'était sûr de ne plus y avoir droit et que même pour ceux qui s y attendait ça fait un choc...Et surtout pour ce qu'elle nous apprend, un truc qui arrive gros comme une maison mais qui s'inscrit tellement bien dans tout le truc que s'en est encore plus énorme (vous vous souvenez de la fin du sixième sens? Quand le héros découvre qu'il est lui même mort? La claque est du même genre, et quand elle arrive tout semble soudainement plus logique, comme s y depuis le début une pièce manquait et qu'on ne s'en rendait compte que maintenant). Claque suivis par d'autre claques pas très sympathique non plus puisque toute la fin d'anime est un sorte de gros happy slapping avec une fin finalement totalement imprévus.
En gros un départ niais et gentils pour finalement une seconde moitié complètement opposé, ça peut surprendre sur le coup mais finalement ça rend la série entière plaisante à voir et pour finir pas si proche que ça des autres séries sur le même thème, un thème qui manque quand même parfois d'originalité...

Pour ce qui est des graphisme autant dire que c'est plus que honnête, les personnages féminin venant tout droit d'un eroge on à droit à des personnages réussis physiquement et comme déjà dit répondant au grand axes du genre, de l'ecchi en clin d'œil au jeux (oui, j y est joué^^ ) et une animations sympatoche, après comme presque toute les séries sortit tout droit d'un eroge l'anime reste finalement plutot prude, pas tout public certes mais loin des scène de fesses du modèles original (d'façon à part School day...)
Ah! Et l'opening est super sympa, en fait après ceux de FMA ce fut le second à se trouver sur mon mp3, même pas lassant d'ailleurs.

Ah! Une fausse saison 2 est sortit, fausse parce que pour l'instant elle n'est qu'un résumé de tout ce qui c'est passé dans la première saisons, le seul attrait pour le moment de cette deuxième saison c'est certainement la présence d'un opening et d'un ending différent selon le personnage sur le quel est axé l'épisode. Certain sont d'ailleurs pas trop mal^^.

Pendant ce temps:

Louise à tout poutrer cette semaine avec une victoire de 30% supérieur à toute ses rivales et plus de 6 jours où la tsundere à la poitrine 0 aura accumulé plus de la moitié des votes. Pas de consigne de vote cette semaine, pour la peine vous aurez droit à une banièrre halloween pour le mois d'octobre et ceux jusqu'à la reprise de nos candidate sponsorisé par le donjon. (La semaine prochaine un récapitulatif des premières poules du tournois).

Publié dans Animes

Commenter cet article